En novembre 2018, j’ai mis au monde un petit être (le plus beau, tant qu’à moi :P) après 15h de travail et des poussières sans complication. Je suis restée active tout au long de ma grossesse et j’ai très bien récupéré après. J’ai un bébé (je crois) facile à vivre, le sommeil se fait plus court et est fragmenté, mais en même temps, mon poulet n’a que 3 mois! Sincèrement, je ne peux pas me plaindre.

Je m’étais fait beaucoup d’idées avant la venue de mon fils à propos de comment se passerait le retour au sport. En étant en congé de maternité, cela me laisserait plein de temps pour bouger, le jour, avec mon bébé. La réalité est un peu différente des prévisions, mais je n’étais pas complètement dans le champ. Dans cet article, je vais vous donner mes trucs pour intégrer un bébé à sa routine d’entraînement et ce, en fonction de ses objectifs.

Établir des objectifs précis, quantifiables mais surtout réalistes, aide à orienter le plan de retour à l’entraînement. Pour moi, le retour à l’ultra trail sera mon grand défi de l’année 2019. Ma saison se dessine tranquillement et je viens tout juste de m’inscrire pour mon premier ultra de l’année! Je me suis rendue compte qu’il est important de considérer la nouvelle situation familiale : papa qui travaille (donc entrainement en solo le soir et fin de semaine), les heures de sommeil en moins, les boires du bébé (pour une maman qui allaite, c’est pas toujours commode). J’ai dû modifier mes objectifs, mais ça, c’est une autre histoire qui suivra 😉

Qu’il s’agisse de la course ou n’importes quelle activité sportive, le retour doit se faire en douceur et quand le corps est prêt, pas avant. Il n’y a malheureusement pas de vérité absolue sur le meilleur moment pour reprendre le sport. Il y a tellement de facteurs variables, dont:

  • Le type de sport pratiqué avant à la grossesse;
  • la condition physique et le volume d’entraînement pré-grossesse;
  • la grossesse en elle-même (les complications ou l’entraînement pendant la grossesse par exemple);
  • l’accouchement (les complications, l’état du plancher pelvien, césarienne vs accouchement vaginal, pour ne nommer que cela);
  • la guérison/retour à la « nouvelle » vie normale.

Il est donc improbable de penser que toutes les femmes pourront reprendre leurs activités antérieures après 12 semaines! Cela peut être plus court ou plus long, selon le le corps et le parcours de chacune. Votre médecin ou physiothérapeute spécialisé en rééducation périnéale et pelvienne pourront vous aider et vous guider dans la reprise des activités si vous n’êtes pas certaines.

Pour moi qui est coureuse en sentier, il va de soit que je ne pouvais pas commencer à courir avec mon bébé dès sa naissance dans sa poussette. Je m’étais préparée à cela en me procurant différents équipements:

  • Un porte-bébé: chaque personne étant différentes, le choix du porte-bébé est propre à chacun et varie selon l’âge/le poids du bébé et l’utilisation que vous en ferez. C’est comme autre chose, allez en essayer plusieurs et choisir ce que vous convient le mieux.
  • Un traineau: pour sortir avec bébé, un petit traineau, c’est merveilleux. En plus, ça endort très bien l’enfant lorsque nécessaire!
  • Des raquettes de qualité: j’avais déjà des raquettes, mais elles étaient glissantes et  passaient leur temps à décliper… avec le bébé, vous comprendrez que c’était moyen, alors j’ai fait l’achat de bonne raquettes plus stables et de meilleures qualités, donc moins de risque de perdre pied.
  • Une poussette de course: pour cela aussi, il existe une multitude de produits sur le marché et c’est à vous d’essayer les différents modèles pour choisir ce qui vous convient le mieux.
  • Des vêtements chauds pour mon bébé: avoir un bébé d’hiver ne veut pas dire de s’encabaner jusqu’au printemps, mais il faut (tout comme pour nous), avoir les bons équipements. Un bon habit de neige, tuque, mitaines, cache-cou et pantoufles sont des musts pour profiter des sorties extérieures.

cYH08bhhRBG1ygN2BMRhVwDQHUmF34St2BsYHWNOedfw0wFRqHzSQ4aNEWweUZDRPA

Et comment on intègre tout ça à l’entraînement maintenant!?

Premièrement, avant même d’avoir le ok pour courir ou reprendre les impacts, les marches en poussette ou avec le traineau sans dénivelé (avec ou sans raquettes) vont permettre de reprendre l’activité physique doucement. Plus le temps avance, plus les marches pourront être longues et plus le terrain pourra être accidenté. Pour me préparer pour la saison de course qui s’en vient, j’accumule du dénivelé positif en sortant marcher en montagne en bottes ou en raquettes avec le porte-bébé le jour. Pour me faciliter la vie avec les boires de bébé, j’ai développé une technique infaillible d’allaitement dans l’auto, je peux maintenant m’éloigner de la maison plus que 3h 😛

Gardez simplement en tête que s’il fait vraiment froid, il faudrait peut-être trouver une autre alternative question de ne pas geler le pauvre bébé!

IMG_5542

Ensuite, lorsque permis, la course en poussette est une excellente façon de cumuler des km tout en passant du temps avec bébé! Le printemps nous apportera un temps plus doux et des chemins plus praticables. Suffit d’avoir un bébé intéressé à coopérer 😉

Lorsque mon chum arrive à la maison, j’essai de sortir courir en solo ou je me joins aux entraînement du Club de trail Nord Boréal. L’engagement avec le club pallie mon manque d’enthousiasme/motivation à sortir courir toute seule, à la noirceur et au froid.

Accepte l’aide qui t’es offerte aussi… ne culpabilise pas de faire des choses pour toi. Il m’arrive de faire garder mon bébé pour aller courir en solo… #noshame

Il fait trop froid? Il y a trop de neige? Tu en as toi aussi plein ton chapeau de l’hiver? Le gym reste une excellente façon de te remettre en shape en vue de la prochaine saison. Il est possible de s’entraîner sans trop de matériel à la maison avec bébé, ou si comme moi tu n’es pas trop motivée par l’entraînement à la maison, trouve toi un gym où tu peux apporter bébé avec toi! J’ai repris l’entraînement au Crossfit Lac-Beauport le jour avec le bébé. Ça fait sortir et en plus c’est payant! Il existe même des centres spécialisées en entraînement de femmes enceintes/post-partum qui sont aussi super intéressants!  J’ai été chez Bougeotte et Placotine suite à mon accouchement où j’y ai suivi le cours « Premiers pas de maman » qui vise à rééduquer les muscles profonds qui auraient pu être amochés par la grossesse et l’accouchement. Un bon départ pour une nouvelle maman et en plus, les bébés sont les bienvenus! L’option tapis roulant peut aussi aider à cumuler du volume sans avoir à sortir de la maison/du gym.

IMG_5109

Il existe 1001 façons d’intégrer les minis à l’entraînement. Toi, c’est quoi tes trucs pour continuer de bouger malgré les obligations familiales?

IMG_5625

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s