2020, une drôle d’année, on peut tous en convenir. Pour palier aux annulations successives des courses de printemps et d’été et à la confirmation de celles d’automne, Marc-André et moi avons décidé de mettre sur pied un week-end choc offert pour nos membres du Club virtuel Tout.Trail, du CTNB et du CTMSG. C’est quoi un WEC? C’est cumuler la distance et le dénivelé de son objectif de l’année sur 2 ou 3 jours.

C’est en m’inspirant de l’édition 2019, qui avait été assez simpliste (c’est à dire un 12h qui a duré environ 5h), que j’ai pondu mon idée de week-end choc avec la gang du Club virtuel TOUT.TRAIL. Une sortie exploratoire le vendredi, un 12h le samedi et une sortie D+ le dimanche. C’était ça le plan de base. Beaucoup de préparation, de logistique (merci covid mais surtout ma soeur Valérie pour l’aide) et de pâte à crêpes plus tard, nous voilà arrivés au 14 août 18h.

La gang arrive tranquillement. On se donne rendez-vous au pied de la montagne pour la réunion d’avant course. Éric et moi expliquons le déroulement sommaire de la fin de semaine et les parcours à emprunter ce soir là. Tout le monde est de bonne humeur, tout le monde s’amuse! C’est parti pour une petite 1h30 de course molo pour découvrir où les gens passeront la journée du lendemain. Pas de bobo, juste du fun. On revient après avoir parcouru la boucle du Hibou nord et la boucle à Éric. Un petit lunch pas piqué des vers attendait les troupes à leur retour. J’ai coupé ma sortie pour préparer tout ça (just kidding, tout était déjà prêt, merci aux Moulins Lafayette Lebourgneuf, il manquait juste à tout mettre sur la table et attendre la gang!). 21h pile poil, tout le monde est parti, manque juste à aller se coucher pour apprécier la grosse journée du lendemain!

Une fois couchée vers 22h15, je pense à 100% des affaires que j’ai oublié. J’essai de me faire une liste mentale, mais à part occuper mon esprit, ça fait rien de bon. Je décide de me lever vers 23h et finalement préparer les choses qui manquent pour arrêter d’y penser. Je décide même de me coucher sur le divan pour espérer dormir plus vite… gros flop! J’ai dû m’endormir vers minuit (beuhhhhhhhh). 5h AM, le petit se réveille (la mère aussi). C’est les 2 yeux dans la graisse de bines que commence cette longue journée.

Départ pour le chalet vers 6h15, petit arrêt café pour la gang, et on prépare la journée!! 7h pile, on étale le déjeuner (beaucoup trop copieux, merci encore aux Moulins Lafayette Lebourgneuf) sur la table. Les participants arrivent, ça jase, ça a du fun. Notre commanditaire principal, Glenn Losier planificateur financier, est là ce matin pour parler de son parcours et de l’importance de la santé autant physique que financière dans une vie. Ensuite, c’est au tour de Alister Gardner, co-propriétaire chez Xactnutrition, de nous parler de nutrition et d’hydratation pendant une longue journée de course. Après avoir fait une bonne réserve de Fruit2 et 3 pour la route, le départ est donné vers 8h02 (merci Éric de me ramener sur la terre pour me faire respecter le planning*) et tout le monde s’élance pour cumuler le plus de km possible en dedans du 12h imparti**.

* Il faut dire que Éric est en préparation pour le Big Wolf’s Backyard ultra. C’est une course qui consiste à tourner en rond (littéralement) sur un parcours d’un peu moins de 7km qui doit être complété en bas d’une heure. Son plan de match de la journée était donc de parcourir une boucle de 6,7km à chaque heure pendant 12h (d’où l’appellation de « la boucle à Éric »).

** Les personnes (homme et femme) qui complèteront le plus de km au courant du week-end vont gagner la toute première CTNB cup!

Je remonte au chalet, prépare la table de ravitaillement, prépare mes affaires et avec un petit 30 minutes de retard, je prends la direction de la boucle à Éric avec Marie-Andrée et Mérilie pour le premier 6,7km de la journée! En me disant que petit train va loin, je pars molo, 12h c’est long! En revenant au chalet, je me dis que c’est le bon moment de faire la fameuse « Boucle de la station », celle là même que j’ai comme objectif de faire au moins 2 fois cette journée-là. Je pars en solo en mode relax, mais pas trop, ayant en tête de me garder des jambes pour tantôt, mais aussi en ayant hâte que ce tour finisse! Pendant, je commence à sentir tirailler mon dos et le haut de ma fesse gauche, qui me faisait déjà des clins d’oeil la semaine précédent le WEC.

Je prends une petite pause, et je repars sur la boucle à Éric pour une deuxième fois avec une gang de poulettes. J’étais ben crinquée en partant, mais plus que j’avance, plus que ma fesse se fait sentir. Je finis ma boucle, et je me donne un vrai break. Je dîne aussi. On jase au chalet, il fait beau et il fait chaud. Tout le monde est de bonne humeur et ça se bien pour la majorité. Avec tout ça, je n’ai plus trop trop le goût de courir, je ferais du spa et je jaserais toute l’après-midi avec la gang. Mais je dois me rappeler que je ne suis pas là pour ça! Y a une coupe en jeu!! Mes soeurs (et presque soeur) arrivent un peu avant mon départ. Elles prennent le relais sur l’organisation de la patente. Les dîners seront servis comme il se doit et la machine à slush sera en fonction (OMGGGGGG). Elles vont même jusqu’à préparer des grilled cheese plus que parfait pour tout le monde qui est veulent. Ma belle amie Nathalie Godin photographe vient aussi faire une petite saucette pour prendre de superbes souvenirs de cette journée parfaite.

Je repars avec Karine et Marie-Manu pour le Hibou nord, une première fois cette journée là. Je coach ces 2 filles là pour respectivement le 65km et le 80km de l’UTHC. Ce WEC, c’était à la base pour permettre à mes athlètes de s’entraîner et d’être prêts pour leurs ultras de l’automne. Je suis contente de partager ces km avec elles. Le moral est bon et les jambes aussi. Je presse le pas un peu pour aller rejoindre Glenn qui vient d’arriver avec rien d’autre qu’un drone… Y a rien de trop beau!!!

On jase encore avec la gang qui est là, tout est beau, tout va bien. Les troupes commencent à fatiguer, mais la bonne humeur elle, elle ne s’essouffle pas. On repart pour une petite boucle à Éric. Mon dos a l’air de vouloir se taire, bonne nouvelle! J’ai les jambes un peu moins fraiches, mais rien de dramatique. La petite boucle me met en jambes pour repartir faire le Hibou nord.

MAIS, changement de plan. Le téléphone sonne. Isabelle s’est tournée le pied en haut de la montagne. Pas de Hibou nord pour moi. Stéphanie et Richard (2 autres de mes athlètes) se portent volontaires pour venir m’aider. C’est sur les chapeaux de roues qu’on décolle dans la Boucle de la station. Pas tout à fait au beat auquel cette boucle aurait dû être faite mettons!! Rich et moi on arrive à Isabelle en premier. Je stabilise sa cheville et son pied. Steph nous rejoint et on croise Jean-Michel qui descendait par la. Comme il commence à être habitué au transport de gens blessés, on le joint à notre équipe! La descente a été disons… périlleuse par moment 😛 À tour de rôle, on a descendu avec Isa sur le dos (en évitant les bouts trop techniques ou escarpés) jusqu’au chalet. Mettons que ça a changé le mal de place!!!

Rendue en bas, je vous laisse deviner que j’avais plus trop envie de repartir pour la boucle de la Station. J’ai finalement opté pour une petite boucle à Éric pour resetter mes jambes. La fatigue de la nuit trop courte, le temps qui avance, le « human carry » pas prévu et les km commencent à me rattraper. Mais comment arrêter quand tout le monde est encore hyper crinqué!? J’en reviens pas encore de la vibe de la journée!!!

Rox et Suzie, qui ont passé le gros de leur journée ensemble, me donnent de l’énergie pour continuer. Les poules, qui sont loin de faire des ultras dans leur vie, approche du 50km dans la journée (le 35km du Grand Duc, y aura rien là!!)!! Une petite boucle plus loin avec elles, j’ai l’énergie qu’il me faut pour finir en force ce 12h! Je recroise Éric (l’autre Éric) et Steve, qui ont passé la journée ensemble eux aussi. Les km montent aussi beaucoup pour eux (ils auront terminé avec 52km les malades!!). J’accumule quelques km avec Fred, qui lui se prépare pour le BU160. Pas encore tout à fait prêt, mais je suis pas trop inquiète qu’on va faire une team de feu pour que tu le finisses celui là… (sur tes pieds comme sur tes genoux, parce que crois moi, cette année c’est en finisher que tu vas quitter Bromont).

Il reste environ 1h, ça court encore!! Éric est timé comme une horloge suisse. Il est encore frais et dispo (sérieux, t’es un malade mec!!!!). Si Éric tient encore debout et court encore vite comme ça, je peux ben me gâter un petit dernier tour! Je pars pour terminer ça avec une petite boucle à Éric (encore ouais!). Je croise la belle Chantal, qui aurait fait une journée d’environ 25km. Je cours après Marc-Antoine (il court trop vite pour mes petites jambes, mais je le vois au loin là bas… on finira ben par prendre une bière ensemble à défaut d’avoir couru ensemble!). Je m’engage dans le royaume de Jean-Michel et devinez de tombe sur qui? Steph, Karine et MA! Je tourne de bord pour finir avec eux! On croise Éric la fusée (ton énergie tu l’as pris où!? Je retiens les petites sandwichs au Nutella!!). J’ai finalement pu courir un peu avec MA! On finira notre 12h ensemble. Lui, 72km, moi 60km. Penses-tu que t’es prêt pour ton BU80? Moi je pense que tu vas faire ça les 2 doigts dans le nez 😉

L’arrivée de tout le monde au chalet était tellement hot ❤ Le dernier arrivé, Pascal (bonne nouvelle, l’ours qu’il a croisé dans le Hibou nord ne l’a pas suivi!!), à 20h03 clôture de merveilleuse façon la deuxième édition du 12h du CTNB. Je n’en reviens pas. De voir tous les sourires, les pattes raides et la bonne humeur intuable, même après 12h.

J’en reviens pas. Honnêtement… On soupe. On rie. On prend une bière. On a du fun. Une belle famille quoi. Et je regarde tout ça… en me disant que cette famille là, c’est moi qui l’a construit. Ces amitiés qui se sont forgées, c’est grâce à moi… Je suis pas pas trop trop du genre à me venter je pense, mais ces fleurs là je vais les prendre en maudit… Quelle belle famille je nous ai construit.

Après une grosse journée et une soirée parfaite, les troupes rentrent à la maison, où la plupart seront pris au piège le lendemain 😛 C’est quelques valeureux qui se sont levés dimanche matin pour venir compléter le WEC. Déjeuner, tirage et ramassage au menu.

La sortie de 2h en dénivelé initialement prévue s’est transformée en une petite marche de santé de pas tout à fait 1h! On en profite pour échanger à propos de la veille, à propos des courses qui s’en viennent et des stratégies de récupération. Jean-Michel donne une ride au pot de Nutella jusqu’au sommet, ça aurait été tellement dommage qu’il manque ça! On fini ça par des Mr. Freeze et le couronnement des vainqueurs de la CTNB cup, mais aussi de la coupe Espoir CTNB. Éric, avec un total de 97km en 3 jours sera couronné grand vainqueur. Du côté des femmes, mon petit 72km me donne la coupe! Et mes espoirs… mon highlite du WEC, ces 2 gars là, Éric et Steve! Quelle équipe ils ont formée! Vous étiez beaux à voir les gars, quel beau potentiel vous avez!! Un si beau week-end merveilleusement conclus!

Est-ce que j’ai atteint mon objectif de km? Pas vraiment. Est-ce que j’ai atteint mon objectif du week-end? OHHHH QUE OUI! Sincèrement, je crois que c’est l’évènement que j’ai organisé qui me rend le plus fière… pas pour le déroulement en soit qui n’était probablement pas parfait (mais qui l’aura été beaucoup plus grâce aux bénévoles hors pairs que j’aurai eu la chance d’avoir). J’ai été fière de voir chaque personne présente se dépasser. Cumuler les km avec le sourire. Marcher plutôt que courir lorsque ce n’était plus possible. Se respecter et respecter son corps malgré les blessures (shoot out à Seb et Jess… merci d’avoir été là malgré tout <3).

Mes athlètes qui se sont DÉPASSÉS et qui de loin surpassé mes attentes: Suzie, Éric, Steph Lussier et Steph Laroche, Fred, Marc, Karine, Marie-Manu, Magali et Richard… vous coacher chaque semaine à distance prend tout son sens quand je vous vois vous dépasser comme ça et maudit que ça me fait chaud au coeur de voir le fruit de notre travail conjoint!!! Vous allez tous crusher vos objectifs de l’année et même plus!!!

Aux autres qui étaient présents, vous allez atteindre tous les objectifs que vous allez vous fixer en maintenant le cap et avec le focus que vous aviez au courant du week-end.

Je ne voudrais surtout pas oublier mes généreux partenaires, sans qui ce week-end aurait été complètement différent: Glenn Losier planificateur financier, Xactnutrition, Bulles Évènements, Nathalie Godin photographe, La Boutique du lac, Les 12 travaux de Marc-André. Caro, Val et Catherine, vous avez fait la différence dans cette journée, je ne vous remercierai jamais assez ❤

Merci à tous pour le week-end parfait ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s