J’ai découvert depuis quelques semaines un petit bonheur. Un bonheur que j’avais tellement anticipé tout le long de ma grossesse. C’est pas un secret, j’aime courir. J’avais dont bien le goût de partager ça avec mon bonhomme!! Lorsque la température nous a permis (d’enfin) sortir courir avec la poussette, on s’y est aussitôt mis.

La poussette, c’était déjà un hit avec mon bébé. Aussitôt que je l’installe dans sa poussette, il dort. C’était déjà un bon point de départ à savoir si la course en poussette serait ou non un succès. Mais comme il n’y a jamais rien de garanti, je me suis gardée une petite réserve avant de sauter de joie. Jusqu’à cette fameuse journée où on a essayé d’aller courir ensemble, mon bébé et moi. Te dire, le BONHEUR que ça m’a créé. De savoir que j’allais pouvoir partager ces si beaux moments avec mon fils, j’ai pas besoin de te dire que je ne portais plus par terre!

Mais tu sais comme moi qu’il n’y a rien de facile dans la vie. Alors nous voilà, en train de courir ma poussette, mon fils et moi. Plus j’avance, plus je me rends compte que ma façon de courir à le goût de changer, la charge additionnelle pèse lourd sur mon pauvre cardio de maman d’un bébé de 4 mois, mes épaules et mon pauvre cou trouvent ça un peu moyen… Avant le début de la débandade, j’ai réfléchi un peu à comment me positionner, comment courir. J’en suis venue à la conclusion que je ne dois pas être la seule à rusher avec ma poussette. C’est à ce moment que m’est venu cette idée de Guide pratique pour survivre à la course en poussette.

Le choix de la poussette

Le but de cet article n’est pas de t’aider à choisir ta poussette. Comme pour les chaussures de course, je pense que tu dois aller essayer les différents modèles et choisir en fonction de ton confort, ton budget et de l’utilisation que tu comptes en faire. Il existe plusieurs modèles, mais généralement, les poussettes de course ont 3 roues. Mon choix s’est arrêté sur la Thule Urban Glide 2 pour son côté pratique, sa poignée ajustable, sa facilité d’utilisation et sa qualité. Je ne voulais pas avoir plusieurs poussettes, donc le Chariot était hors de question. Aussi, d’un point de vu budget, la Urban Glide répondait davantage à mes besoins comme je ne fais ni vélo ni ski de fond. Chaque marque et modèle ont leurs avantages, donc prends le temps de bien magasiner.

L’ajustement de la poussette

Ta dois pouvoir tenir la poignée sans effort des épaules. Tu dois rester les épaules basses et relaxes et non ouvertes, c’est-à-dire que les  bras et les coudes doivent rester le plus possible le long du corps. Les coudes doivent être fléchis à plus ou moins 90 degrés lorsque les mains sont sur la poignée. La roue avant doit techniquement être bloquée pour courir. Personnellement, je laisse ma roue avant pivotante, simple question de préférence.

Le positionnement

C’est là où ça se corse. Ça semble assez intuitif courir avec une poussette. Il suffit simplement de pousser une charge après tout! Oui, mais non. Question de garder ton corps en santé, voici quelques points à faire attention:

  • La première chose à savoir, c’est qu’il faut rester détendu le plus possible. Tout comme lorsque l’on court en solo, on doit être relaxe et éviter d’être crispé.
  • Garde la tête droite: la tête doit rester dans le prolongement de la colonne et non projetée vers l’avant.
  • Garde les épaules vers l’arrière et le bas: plusieurs auront tendance à avancer les épaules et les lever vers le haut. Il est primordial de les garder reculer (1) et vers le bas (2) en travaillant avec les muscles du dos. Évite d’avoir les épaules près des oreilles.
  • Garde les coudes à plus ou moins 90 degrés: en plus de garder les épaules détendues, les coudes doivent être maintenu à plus ou moins 90 degrés mais sans être trop rigide non plus.
  • Tenir la poignée pas trop fermement: afin d’éviter les problèmes, tenir la poignée de la poussette de façon ferme mais pas trop afin d’éviter de crisper les muscles qui sont activés. Évite aussi d’avoir les poignets cassés vers le haut, assure toi de conserver tes mains dans l’axe des avant-bras. Il est possible de courir avec seulement une main sur la poussette. Assure toi simplement de changer de côté une fois de temps en temps.
  • Garder le dos droit: évite le plus possible de courber le bas du dos, maintien la courbure de façon normale, sans l’exagérer. L’image que je donne souvent à mes clients et de penser qu’ils mesurent 6’8 » en tout temps (3). Les abdominaux profonds (transverse de l’abdomen) doivent être engagés afin d’améliorer la stabilité du bas du dos.

Technique de course

Il est tout à fait normal que ta façon de courir habituelle prenne le bord lorsque tu ajoutes une charge à pousser. L’essentiel, c’est d’essayer de limiter le plus possible ces changements dans la mesure du possible. La cadence de 180 pas/minute reste d’actualité. Lors des montées, la charge supplémentaire de la poussette et du bébé rend la tâche « légèrement » plus difficile (lire ici le sarcasme dans mon écriture). Raccourcie davantage ta foulée et pense à pousser surtout avec l’avant du pied pour utiliser tes mollets et tes chaines postérieures. En descente, assure toi de rester en contrôle. Un concept simple de physique fait que tu descends pas mal plus vite avec une charge qui roule devant toi 😛 C’est tout à fait normal qu’en descente, la longueur des pas augmente.

Nouvelles mamans

Pour les nouvelles mamans, il est SUPER important d’avoir eu le ok de son médecin ou physiothérapeute périnéal avant de reprendre la course à pied et tout spécialement la course avec la poussette. La course en solo augmente la pression qui est appliquée sur le plancher pelvien alors celui-ci doit être assez fort pour maintenir une contraction adéquate et ainsi soutenir les organes internes. L’ajout de la poussette et du bébé augmente encore davantage la force appliquée sur le plancher pelvien. Ne tolère aucun inconfort ou douleur au niveau du périnée ou de fuites pendant la course. En cas de doute, réfère toi à un spécialiste.

Aussi, avant de débuter la course en poussette, effectue quelques sorties en solo, question de reprendre « possession » de ton corps et de retrouver ta foulée d’avant grossesse. Comme ton corps a subit beaucoup de changements au courant de la dernière année, il est assez primordial de te le réapproprier.

La progression est aussi de mise pour la poussette. Cette charge supplémentaire s’ajoute à celle déjà présente lors de la course en solo. Pour éviter les blessures, va y lentement mais sûrement. De plus, ton bébé doit avoir le temps de s’acclimater à sa nouvelle activité! Je te recommande de rester proche de la maison (ou de la voiture, tout dépendant) afin de pouvoir être de retour rapidement s’il y avait quoi que ce soit!

Sincèrement, mes sorties de course avec mon bébé (même si nous courons sur l’asphalte pour le moment) sont mes préférées d’entre toutes. Je vous recommande tellement d’essayer!!! Mon bébé et moi on prend l’air, il fait généralement une sieste ou apprécie simplement le moment et ma tête elle, ben elle ne réfléchie pas pendant ce temps là. Un beau moment de détente pour maman et fiston 🙂

Tu aimerais en savoir plus et te joindre à mon groupe de mamans avec poussette? Avec le Club de Trail Nord Boréal, nous organisons une sortie Bedaine et Poussette les vendredis matins! Informe toi 🙂 Tu peux nous trouver ici pour toutes les informations!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s